Comment bien aménager vos combles ou votre grenier ?

Si vous avez de la chance de posséder des combles ou un grenier, vous allez pouvoir les transformer afin de vous créer une pièce en plus. Or, aménager vos combles exige de respecter certaines règles et de ne pas s’y prendre de n’importe quelle manière. Aussi, Maison&Jardin vous offre quelques conseils afin que vous puissiez créer cette pièce à vivre dont vous rêver tant. Avec une certaine organisation et un peu de savoir-faire, il est réellement possible de transformer votre grenier en un lieu très agréable et qui peut revêtir plusieurs fonctions.

Savoir si vous pouvez aménager vos combles

Avant de passer à la partie aménagement, il est important de savoir si vos combles vous offrent la possibilité de le faire. En effet, certains points sont à éclaircir et vont vous demander des réponses précises afin de pouvoir aménager sans problème votre grenier ou vos combles.

La hauteur sous plafond

Tout d’abord, vous devrez vous assurer que votre hauteur sous plafond est suffisante afin de créer une pièce supplémentaire. Il est important de savoir que la pente idéale doit d’être de 45°. En effet, à moins de 35°, il va vous falloir modifier cette inclinaison, voire même de devoir surélever votre maison. Des travaux assez lourds et onéreux, qui doivent être réalisés en toute connaissance de cause.

Avez-vous le droit d’augmenter votre surface habitable ?

De plus, vous devez vous renseigner auprès de votre plan local d’urbanisme (PLU) afin de savoir si vous avez le droit d’augmenter la surface habitable de votre logement. Vous devrez en effet réaliser une déclaration préalable de travaux ou une demande de permis de construire, en fonction des travaux à prévoir.

Respecter les règles d’urbanisme

Si vous avez le droit d’aménager vos combles, vous devrez donc suivre des règles d’urbanisme. Renseignez-vous auprès de vos voisins pour savoir si cette transformation peut leur poser problème. Attention également, si vous vivez dans une copropriété, vous devrez faire accepter vos futurs travaux par le syndic.

Prévoir un budget

Aménager des combles ou un grenier est un projet de grande envergure qui va nécessiter un budget conséquent. Aussi, vous devrez parfaitement savoir combien vont coûter vos travaux. Comme par exemple, la charpente ou encore l’isolation de votre toiture. Prenez donc bien le temps de chiffrer votre projet afin de pouvoir prévoir le budget en conséquent.

Déterminer l’accès à ce nouvel espace

Enfin, vous devrez également déterminer par où vous allez accéder à votre nouvelle pièce à vivre. Vous devrez donc bien réfléchir au type d’escalier que vous allez mettre en place afin de ne pas perdre de place et de faire en sorte que votre logement reste toujours bien fonctionnel.

Aménager des combles confortables

Il sera primordial d’aménager des combles confortables afin de prendre plaisir à passer du temps dans cette nouvelle pièce. Tout d’abord, vous devrez parfaitement les isoler afin de n’avoir aucune perdition de chaleur durant l’hiver. Il vous sera possible de réaliser une isolation par l’extérieur (une solution coûteuse) ou par l’intérieur. N’hésitez pas pour cela de faire appel à un professionnel qui saura assurer la meilleure isolation au niveau de la charpente et de la toiture. Vous devrez également bien habiller vos parois verticales. Avec des murs en briques ou bien encore en parpaings. De plus, vous devrez mettre en place un plancher de bonne qualité qui pourra supporter tout le poids de vos aménagements. Enfin, vous devrez faire le bon choix concernant vos fenêtres, à savoir des fenêtres classiques ou des fenêtres de toit. Il vous faudra les répartir de manière équilibrée dans toute votre pièce.

Les différents types d’isolants

Afin de pouvoir rendre vraiment confortables vos combles aménagées, vous pourrez choisir entre différents types d’isolants :

  • Le panneau isolant triangulaire en laine de roche, monodensité, rigide, non revêtu, à associer en rectangle
  • La sous-couche acoustique est une solution ultra-mince d’isolation associée à une plaque « Placo Phonique »
  • Des panneaux pour  l’isolation thermo-acoustique des combles et des parois avec fibres naturelles de grande qualité

Afin de bien choisir, vous devrez avant tout déterminer vos besoins et votre budget. Vous devrez seulement vous assurer de bénéficier de la meilleure isolation à la fois thermique et acoustique. En effet, il est indispensable que cette nouvelle pièce créée soit confortable et agréable. Elle devra vous offrir chaleur en hiver et préserver la fraicheur durant l’été. De plus, elle devra vous offrir un véritable rempart contre toutes les agressions extérieures et sonores, mais également au sein de votre logement. C’est pourquoi, le choix de votre isolant doit se faire avec le plus grande réflexion. Vous ne devez pas hésiter à demander de plus amples renseignements à un professionnel qui pourra vous aider à choisir.

Quelles démarches entreprendre ?

Avant de pouvoir entreprendre les travaux pour l’aménagement de vos combles ou de votre grenier, il est important de savoir quelles démarches vous devez entreprendre. Aussi, vous devrez vous rendre à votre mairie afin de connaître les règles propres à votre région mais également des aides dont vous pouvez bénéficier. En principe, vous devrez obtenir un permis de construction pour une surface habitable de plus 20 m2. Si la surface totale habitable de votre logement dépasse 170 m2, l’intervention d’un architecte devra être obligatoire. Une simple déclaration préalable de travaux est nécessaire pour toute modification de la surface habitable inférieure à 20 m² (à 40 m² lorsque la commune est située en zone urbaine et dotée d’un PLU). Cela sera également le cas pour l’aspect extérieur de la maison (création de fenêtres de toit par exemple). 

Avez-vous droit à une réduction d’impôts ?

Si l’aménagement de vos combles est réalisé afin de vous offrir une meilleure isolation, alors oui, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôts. Attention cependant, le logement devra être terminé depuis au moins deux ans afin de pouvoir y prétendre. En revanche, cela ne sera pas le cas si le but est d’augmenter la surface habitable hors œuvre nette des locaux existants de plus de 10 %. A vous de faire le bon choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *