Pourquoi opter pour un jardin sec ?

Le jardin sec se retrouve plutôt dans les régions
arides et chaudes, pourtant il peut très bien s’adapter dans un milieu plus
humide et frais. Le but de ce type de jardin est donc à n’avoir très peu
à arroser, surtout durant l’été où, dans le Sud, la chaleur est réellement
intense. Il possède donc de nombreux avantages qui sauront vous séduire, si
vous ne le connaissez pas. Aussi, Maison&Jardin vous propose de
découvrir ce fameux jardin sec afin d’en comprendre son utilité et pourquoi il
est si utile et judicieux.

Le jardin sec : le parfait partenaire face au changement climatique

Le jardin sec est assurément le meilleur partenaire face au
changement climatique. En effet, la sécheresse étant de plus en plus
importante, les réserves d’eau se retrouvent amenuies et il est donc important
de repenser nos espaces extérieurs. En effet, dans un jardin sec on
retrouve seulement des plantes très robustes et qui peuvent facilement
s’adapter aux conditions les plus extrêmes, comme justement, la sécheresse ou
encore les sols caillouteux, les sols pauvres mais aussi les embruns.

Le jardin sec possède de nombreux avantages

Le jardin sec revêt de nombreux avantages qu’il est
important de connaître pour se laisser séduire.

Un jardin qui demande peu d’eau

Tout d’abord, il est économique et écologique puisque ses
plantes sont très peu exigeantes en matière d’eau. Pour les variétés les plus
robustes, un arrosage hebdomadaire ou encore bimensuel sera largement
suffisant en été. Dès la première année, les plantes auront bien implanté leurs
racines dans le sol et vous demanderont beaucoup moins d’arrosages. Vous devrez
alors seulement arroser en fonction de l’état de vos plantes et de vos fleurs,
notamment si elles commencent à flétrir.

Un entretien facile

Un autre gros avantage de ce type de jardin c’est qu’il est
très facile à entretenir. En effet, la croissance des plantes se fait à
l’horizontale et seulement deux ou trois tontes par an seront utiles en
fonction de l’exposition de celui-ci et des apports en eau. De plus, grâce aux
paillages, ce jardin ne vous demandera aucune fertilisation afin de pouvoir se
développer et s’épanouir. Mais ce n’est pas tout, il ne vous demandera que très
peu de de traitements phytosanitaires. Effectivement, exigeant moins
d’eau, les maladies cryptogamiques seront moins présentes. Enfin, les plantes
attirent naturellement de nombreux insectes pollinisateurs, comme les papillons
et les abeilles, car certaines variétés peuvent fleurir pendant 6 mois !

Un tapis vert écologique et économique

Grâce au jardin sec, vous pourrez facilement obtenir un
tapis vert écologique et économique. Dans ce jardin, il ne s’agit pas de
planter du gazon mais des plantes vivaces couvre-sols plantées côte à
côte. En grandissant, elles donneront réellement l’aspect visuel d’un gazon verdoyant.

Quoi mettre dans un jardin sec ?

Le jardin sec a aussi cet avantage de vous laisser une
grande liberté au niveau des possibilités :

  • Les arbustes : comme les arbousiers
    ou encore le vitex, le laurier rose, la coronille, eleagnus et pittosporum feront
    parfaitement l’affaire
  • Les plantes vivaces arbustives :
    comme le romarin, la lavande, la sauge, le thym et la ciste pourront totalement
    s’y épanouir
  • Les vivaces : comme le gaura, les
    agapanthes, la bulbine, l’achilée et le perovskia vous offriront des tapis de
    fleurs magnifiques et colorés
  • Les graminées : comme le stipa, le
    miscanthus, le pennisetum et les fétuques, seront du plus bel effet pour mettre
    en valeur votre jardin

Il est important de savoir que les végétaux secs
possèdent une grande robustesse et une grande résistance au froid. Ils peuvent
donc être facilement exportés dans une région du Nord, où le climat y est plus
froid et plus humide, sans risque pour eux.

Quand réaliser un jardin sec ?

Pour réaliser un jardin sec, la meilleure saison est sans
aucun doute l’automne, de début septembre à la fin octobre. En effet, les sols
sont encore bien chauds et sont plus propices à l’enracinement. Aussi, les
pluies bienvenues limiteront les apports en eau et les températures plus
clémentes, le nombre de fois où il vous faudra désherber. Une fois l’hiver
arrivé, les plantes même si elles vivent au ralenti auront tout le loisir de
bien s’enraciner dans le sol. Ainsi, avec un bon enracinement, les plantes
seront encore plus robustes face aux températures très élevées l’été suivant
afin de vous assurer de belles floraisons.

Eviter les sols à l’ombre et trop riches

Il vous faudra bien prendre en compte la nature de votre sol
mais aussi son exposition avant de réaliser votre jardin sec. Il faut
absolument éviter les espaces trop ombragés qui risquent de faire pourrir vos
plantes, qui apprécient plus le sec et le soleil. Il sera également inutile de
tout miser sur des sols trop riches avec de nombreux apports de terreau. Cela
ne vous donnera que de mauvais résultat et cela aura été de l’argent gâché pour
rien. Vous devrez également à bien penser à drainer votre sol correctement,
surtout si vous vivez dans une région particulièrement humide. Il vous suffira
de mettre du sable de rivière pour avoir un résultat satisfaisant.

Apporter les bons soins dès le départ à votre jardin sec

Les premiers soins que vous apporterez à votre jardin seront
très important pour la suite de son épanouissement. Cela sera notamment le cas
pour le désherbage manuel car, les espaces laissés vides seront rapidement
colonisés par les mauvaises herbes. Si vous réalisez une étendue de gravier
très importante, n’hésitez pas à poser un géotextile afin de limiter la
pousse des mauvaises herbes, qui peuvent venir entraver le développement de vos
plantes et de vos fleurs. Attention cependant à ne pas le poser trop proche de
vos plantes décoratives car, il a souvent tendance à alterner les qualités
biologiques contenues dans le sol. Enfin, préférez un système d’arrosage au
goutte-à-goutte
que vous dissimulerez sous votre gravier afin de faire des
économies d’eau toujours bienvenues. Effectivement, l’arrosage manuelle vous
fera gaspiller une quantité d’eau totalement inutile pour ce type de jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :