Jardiner écolo, c’est possible grâce à nos conseils !

A l’heure où les enjeux environnementaux deviennent une urgence et une priorité, il est important d’y contribuer à notre échelle. Aussi, jardiner de manière écologique est possible à ce jour. Attention cependant, cela ne veut pas dire que vous devez simplement bannir les produits chimiques lors de vos cultures ou de l’entretien de votre espace extérieur. C’est aussi bien connaître votre jardin afin de pouvoir répondre au mieux à ses besoins et le laisser faire, sans trop devoir intervenir. Maison&Jardin vous propose donc de suivre ses conseils pour jardiner écolo et en récolter de nombreux bienfaits au quotidien ! Nous vous présentons donc dans cet article comment cultiver un potager bio.

Bien connaître le sol de votre jardin

Si vous désirez pouvoir jardiner écolo, vous allez tout d’abord devoir prendre le soin de bien connaître le sol de votre jardin. Si celui-ci est fortement argileux, il gardera avec difficulté la chaleur et ne pourra donc pas être cultivé de la même manière qu’un sol calcaire. En effet, un sol calcaire est assez instable avec les fertilisants. Aussi, si vous ne possédez pas assez de connaissance en jardinage, il est préférable de vous tourner des professionnels et spécialistes. Effectivement, certaines jardineries vous proposent de tester gratuitement un échantillon de votre terre afin d’en déterminer la nature. Mais, il vous sera également possible d’acheter des kits d’analyses que vous devrez réaliser vous-même. Néanmoins, c’est une étape indispensable si vous désirez pouvoir cultiver de manière écologique votre potager et votre espace extérieur. Prenez donc le temps de bien vous renseigner afin de faire le choix de culture le plus approprié et surtout, pour éviter de devoir utiliser des produits chimiques.

Bien raisonner votre jardin

Si vous désirez pouvoir jardiner écolo, le maitre-mot est raison. En effet, il ne faut rien faire dans l’excès afin de respecter les cycles de la nature et de pouvoir évoluer de manière totalement saine. Aussi, il sera essentiel de vous poser des questions importantes : de quoi avez-vous besoin réellement ? Pour éviter les utilisations inutiles. Souvent, la première année, nous faisons l’erreur d’accumuler les variétés de fruits et légumes, mais aussi d’arbustes et de fleurs pour habiller notre jardin. Vous devrez donc vous montrer raisonnable et refreinant au mieux vos envies, dans le but de préserver votre environnement extérieur. Et surtout, de trouver un juste équilibre afin de profiter au mieux de votre jardin en mode écologie. Evitez par-dessus tout de multiplier les variétés car, toutes les plantes ont des besoins différents, qui peuvent finir par se confronter. Cela pourrait donc devenir problématique pour permettre à toutes vos cultures de parfaitement s’épanouir sur du long terme.

Cultiver des plantes et légumes locaux

Un potager bio ne supportera pas de se refuser avec des espèces étrangères qui peuvent mal s’adapter au climat et surtout, être vecteur de maladie. C’est pourquoi, nous vous conseillons de ne cultiver que des variétés locales en acceptant que vous ne pouvez cultiver tout et n’importe quoi.  En Europe, nous avons la chance de posséder plus de 3 000 espèces de plante, ce qui offre de nombreuses possibilités sans avoir le besoin de chercher plus loin. Pour planter vos graines, adressez-vous de préférence à de producteurs locaux ou encore à des pépinières et jardineries écoresponsables. Certaines organisations très investies dans le bio peuvent également vous être utiles afin de trouver des graines de plantes locales et cent pour cent naturelles.

Bien nourrir et protéger votre potager écolo

Afin que votre potager bio puisse vous offrir de beaux fruits et légumes, vous devrez donc le nourrir correctement. Pour jardiner écolo, un bon compost peut parfaitement faire l’affaire, mais d’autres alternatives peuvent aussi être intéressantes. Les jardins dits « en lasagnes » se composent d’une succession de couches, de fumier, de paille, de feuille, de papier, de carton. Cela permet de créer un terreau ultra fertile et qui réchauffe le sol quand il se décompose. Une fois que vous aurez trouvé la bonne nourriture pour votre potager bio, vous devrez également songer à bien le protéger. Pour cela, le paillage reste la technique la plus répandue, la moins onéreuse et la plus facile à réaliser. Recouvrir le sol avec des matériaux végétaux pour limiter l’évaporation de l’eau et la pousse des mauvaises herbes est essentiel pour préserver votre potager des nuisibles et de la sécheresse. Il existe du paillage organique dans le commerce, composé de 90% de paille et 10% d’excréments, ce qui est idéal pour un potager bio. Mais vous pourrez également vous tourner vers les auxiliaires de culture. Cette technique écologique enrichit aussi l’écosystème du jardin, et lutte contre les pucerons qui se développent rapidement. Attention à ne pas utiliser des techniques de protection dites naturelles mais qui s’avèrent polluantes. Par exemple, la bouillie bordelaise est remplie de cuivre, qui hélas ne se dégrade pas avec le temps.

Trouver le bon arrosage

Assurément le premier geste écologique à réaliser : l’arrosage de votre potager et jardin. Les tuyaux capillaires ou microporeux qui régulent l’eau et la font suinter doucement dans la terre seront idéals. La cuvette d’arrosage, qui consiste à créer un bourrelet de terre tout autour de la plante pour l’hydrater est également une solution parfaite. Il est préférable d’arroser le soir et d’assez bonne heure. Même s’il est possible de le faire le soir, cela n’est pas vivement recommandé car, vos plantes sont en train de s’endormir. Attention à ne jamais arroser les feuilles et à vous concentrer sur leur pied car, à cause du soleil elles risquent de brûler. Prenez garde également aux variétés plantées car, certaines aux larges feuilles (comme la laitue) ont besoin d’un apport en eau important. Ce qui n’est pas réellement un geste écologique.

Respecter le cycle de la nature

Pour jardiner écolo, vous devrez absolument respecter le cycle des saisons et de la nature. Il n’est pas utile de planter plus tôt pour récolter plus tôt car, cela ne marche pas ! Vous pourrez jouer avec les cycles de la lune qui peut fortement évoluer sur la culture de vos plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *